Comment nos symptômes parlent de nous ?


On préférerait juste s’en passer et ne pas les écouter et pourtant...

En ce moment j’ai une éruption cutanée type eczéma dans le pli du bras gauche. De la sécheresse et un peu de démangeaison.
Jusque là, ok c’est quelque chose de fréquent, ça arrive parfois.
La différence c’est qu’aujourd’hui avec les outils dont je dispose et l’approche naturopathique je vois sous un nouvel angle les maux courants.

Voilà mon auto-étude de cas :
J’allaite ma fille de 19 mois et je prévois de la sevrer pour ses 2 ans. Donc, dans ma tête s’est opérée une préparation psychologique « début de sevrage » depuis quelques semaines. Je vais retirer des tétés petit à petit, jusqu’à la dernière d’ici quelques mois.
Depuis que j’ai ça en tête ont commencé les petites plaques d’eczéma dans le pli du bras gauche.
Je ne suis pas étrangère à cette éruption car lorsque j’ai sevré ma première fille il y a environ 3 ans, j’ai eu exactement la même réaction physique. Mais en beaucoup plus intense la première fois.

Comment je l’explique ?
Sevrer ma fille n’est pas un passage « facile » pour moi. C’est faire le deuil de ce moment si particulier que nous cultivons depuis sa venue au monde. Faire le deuil de mon « bébé » qui grandit. Même si mon mental se dit « c’est bon je l’ai allaité suffisamment », mon corps et ma psyché se disent visiblement autre chose.
Le décodage biologique de l’ezcéma est justement lié au conflit de séparation.
Le fait que l’éruption cutanée soit au niveau du pli du bras est très évocateur : c’est LÀ que la tête de ma fille est posée quand elle tête. 
Pourquoi seulement sur le bras gauche ? le côté gauche est symboliquement lié au féminin, et c’est bien de la relation avec ma fille dont il s’agit.

Aujourd’hui je suis bien plus consciente de tout cela qu’il y a 3 ans pour ma première fille où le sevrage a été long et éprouvant pour moi.
Les plaques sont très légères, signe que l’appréhension est là mais pas trop intense.
Le simple fait de mettre de la LUMIÈRE et de la conscience sur ce qui se passe en moi a le pouvoir d’atténuer l’eczéma.

Concrètement je fais quoi ?
  1. Je prends conscience.
  2. J'accueille ce qui se passe. Je ne juge pas ce que je ressens. Je sens que c’est présent, c’est tout.
  3. J’en parle à ma fille, car il s’agit d’une relation à 2. Je peux lui dire que ce n’est pas facile pour moi mais que je pense que c’est la bonne chose à faire et que notre relation continuera d’évoluer différemment. Et que la vie c’est cela, faire des deuils tous les jours car les choses évoluent constamment.
  4. Je favorise de nouveaux types d’échanges et de partages avec ma fille de 19 mois. Je la laisse aussi choisir la façon dont elle voudra avoir des moments particuliers ensemble.
  5. Je peux faire une cure de Fleurs de Bach qui va m’aider à rééquilibrer les émotions pour plus d’apaisement et pour traverser ce passage avec plus de fluidité et de sérénité.
  6. Je peux mettre un peu d’huile de sésame ou de gel d’aloe vera sur les plaques.
J’ai voulu donner cet exemple concret car en accompagnement naturopathique on traverse à peu près les mêmes étapes :
  1. Prendre conscience.
  2. Être dans l’accueil face à ce qui se passe en soi.
  3. Verbaliser et exprimer. Déjà envers soi, et si cela s’applique, avec l’autre.
  4. Vers quoi je souhaite désormais aller ? Poser une intention pour définir la nouvelle direction à prendre.
  5. Soutenir la sphère psycho-émotionnelle, éventuellement avec une cure de Fleurs de Bach.
  6. Soulager les maux physiques avec des remèdes adaptés.
Vous le voyez bien, ce qui est PRIMORDIAL et essentiel ici c’est l’accompagnement psycho-émotionnel. Trouver la cause psychique qui a mené au mal physique
En naturopathie, nous sommes outillés pour faire ces liens corps-esprit et c’est là la vraie valeur ajoutée du thérapeute formé à la gestion psycho-émotionnelle.

C’est personnellement l’approche que j’ai en consultation, nous rééquilibrons les émotions en priorité. Tout le reste devient facile.

Les symptômes sont donc précieux ! Ils sont des indices sur la voie de guérison. 
Une voie de guérison profonde pour une santé durable.


Et vous, avez-vous des exemples de maux sur lesquels vous avez pu mettre des mots ?
SHARE:

Aucun commentaire

Publier un commentaire

© Amina-Olivia El Abbassi Thérapeute holistique - Naturopathe. All rights reserved.
Blogger Templates made by pipdig