Renforcer son système immunitaire en Automne



L’Homme est à l’image de la Nature dans lequel il évolue. Observer la nature est alors une indication précieuse sur la façon dont nous devons prendre soin de nous au fil des saisons.

En automne, la nature commence à se replier, les arbres laissent tomber leurs feuilles, l’énergie redescend vers les racines pour préparer l’hiver.
De la même façon, nous commençons à sentir notre énergie diminuer, la fatigue s’installer, qui nous amène à ralentir.

La saison de l’automne est un entre-deux entre la plénitude de l’été et le froid installé de l’hiver. Pour aborder avec fluidité cette transition, un mot clé : l’équilibre.

Du point de vue naturopathique, l’automne est la saison privilégiée des intestins. Son rôle clé dans l’immunité a été largement prouvé. Comme organe éliminatoire, ou émonctoire, il est bon de le soutenir et le renforcer particulièrement à cette période de l’année. 

Voyons quelles recommandations suivre pour optimiser son hygiène de vie en automne :

Au niveau physique, l’équilibre se cherche à travers les mouvements qui favorisent la recherche de l’équilibre, comme beaucoup de postures de yoga ou de pilates. Les postures de torsion sont aussi bénéfiques pour masser les viscères et stimuler les intestins.

Côté alimentation, en automne, on privilégie les repas chauds et humides (soupes, sauces, porridges...). On évite de manger trop sec et froid, pour balancer le climat de la saison. On réchauffe aussi les plats avec les épices qui ont pour la plupart une action antibactérienne et qui sont stimulantes digestives. 
Selon l’ayurvéda, on entretient la qualité du feu digestif (agni). C’est cette chaleur interne qui permet le bon fonctionnement de la digestion et l’assimilation des nutriments, pour ne citer que quelques bienfaits.
C’est aussi la bonne période pour être davantage à l’écoute de son transit, et en cas de transit lent, une cure de pruneaux pourra aider. Sans oublier une bonne hydratation, comme tout le reste de l’année. 

Au niveau énergétique, selon la médecine traditionnelle chinoise, l’automne est la saison de l’organe Poumons. C’est celui dont l’énergie doit être renforcée, au risque d’être sujet aux affections classiques de la saison : rhume, gorge irrités, toux, troubles ORL. Les Poumons sont très affectés par la sécheresse et le dos arrondi : on surveille sa posture et on peut humidifier son intérieur, en rajoutant si on le souhaite quelques gouttes d’huile essentielle de Ravintsara  pour une action purifiante qui renforce la sphère ORL.

Côté psycho-émotionnel, l’automne invite à l’introspection, le tri et le lâcher-prise. A l’image des feuilles qui tombent, on laisse aller le superflu qui encombre le mental, on prend le temps de la réflexion qui amène à faire son propre bilan. L’idée étant de favoriser un équilibre psychique dont l’impact se fera sentir sur notre santé globale. Quelle direction vais-je prendre dans les prochains mois ? Quelle intention je souhaite poser ici et maintenant ?
Se retrouver avec soi-même, prendre le temps de respirer profondément, pratiquer des exercices de lâcher-prise...sont autant de façons de revenir à soi avec bienveillance.
La respiration abdominale est un merveilleux moyen d’atteindre la relaxation rapidement, en quelques minutes. De plus, c’est une respiration profonde qui permet de masser les viscères pour les détendre.

Et si on essayait une cure ?

Pour ceux/celles qui veulent opter pour une cure de saison, voici quelques pistes :

·     La cure de pollen frais

Objectif : renforcer la résistance au stress et prévenir les pathologies de l’hiver.
Le pollen est un super-aliment qui contient les acides-aminés essentiels, de nombreuses vitamines, des enzymes, des antioxydants protecteurs. Il reminéralise, assainit l’intestin et renforce le système immunitaire. Le choisir biologique.
Mode de prise : 2 cas le matin à jeun, seul ou avec un peu d’eau, un fruit doux, ou dans un porridge/smoothie. Cure de 3 semaines.

·     La cure de probiotiques :

Objectif : renforcer le microbiote (flore intestinale) en apportant des bactéries amies. Comme dit l’adage « quand le ventre va, tout va ! ». L’action des probiotiques au niveau local (intestins) sera bénéfique sur tout l’organisme en renforçant l’immunité globale. On choisit des souches gastro-résistantes pour une bonne assimilation.
Mode de prise : 1 à 2 gélules le matin à jeun, au moins 15 minutes avant le repas. Cure de 3 semaines.

Pour ceux/celles qui souhaitent nettoyer et assainir en douceur leurs intestins, ils peuvent opter pour la chlorophylle magnésienne, en alternance avec les probiotiques.
Mode de prise : cure de 3 semaines de chlorophylle magnésienne (1 à 2 gélules par jour). Arrêt d’une semaine. Cure de 3 semaines de probiotiques (1 à 2 gélules par jour).

·     L’extrait de pépins de pamplemousse :

Objectif : renforcer le système immunitaire avec cet antibiotique naturel. Son action à large spectre est efficace sur les infections ORL, digestives, entre autres.
Mode de prise : 15 gouttes dans un peu d’eau 1 fois/jour en prévention, pendant la saison froide (cure de 3 semaines avec une pause d’une semaine puis continuer au besoin). En traitement, 15 gouttes dans un peu d’eau 3 ou 4 fois/jour jusqu’à amélioration.
Pour les enfants, même recommandations, mais avec 5 gouttes dans un peu d’eau au lieu de 15.

Je vous souhaite de profiter de la beauté de cette saison, avec l’intention de revenir à soi pour préparer la douce saison d’hiver à venir...

A bientôt,






NB : ces recommandations ne remplacent pas l’avis d’un médecin. Pour les cas particuliers (femmes enceintes, allaitantes, pathologies, traitement médical, bébés...), une cure doit être accompagnée par un naturopathe et son médecin traitant.
SHARE:

Aucun commentaire

Publier un commentaire

© Amina-Olivia El Abbassi Thérapeute holistique - Naturopathe. All rights reserved.
Blogger Templates made by pipdig